La ville comestible : vers une nature cultivée au service des communs


La « ville comestible » est un concept développé par l’association Vergers Urbains depuis plus de cinq ans, à travers diverses interventions dans les espaces communs de la ville, sur l’espace public ou les espaces collectifs. L’activité de l’association a débuté au sein du quartier de la Chapelle à Paris, pour s’étende au-delà du 18ème arrondissement. Vergers Urbains compte aujourd’hui plus de soixante-dix projets à son actif : chacun questionne la place de l’agriculture et de la nature dans ces espaces communs urbains, ainsi que la place des citoyens dans la mise en valeur de leur quartier, à travers des actions participatives relevant d’un fort enjeu social.
L’agriculture urbaine est devenue ces dernières années un des premiers vecteurs du retour de la nature en ville. Elle connaît un engouement sans précédent, porté en grande partie par les citadins afin de répondre à certaines défaillances urbaines qui résident tant dans la dégradation du lien social que dans la déconnexion des liens à la nature ou à la production alimentaire. L’agriculture urbaine est loin d’être un phénomène de mode furtif, c’est une tendance profonde qui hybride les disciplines et peut amener chacun à s’interroger sur la manière de faire la ville et de valoriser le sens du commun. C’est aussi un mouvement qui permet de donner un sens concret à diverses notions ou concepts émergents desquels il tire sa force et vers lesquels il ouvre un champ d’action : la résilience, les villes en transition, le slow food, la permaculture, etc. Continuer la lecture de « La ville comestible : vers une nature cultivée au service des communs »

Les greffeurs urbains, de retour dans le quartier la Chapelle

5 années après ses premières expériences sur l’impasse la Chapelle une bande de greffeurs urbains est revenue dans le quartier en Avril dernier pour relancer des opérations greffes « sauvages » sur l’espace public, dans le cadre du Festival Agriculture Urbaine (FUC) en s’attaquant à des pommiers (malus) qui ont pour caractéristiques de produire des fleurs et …seulement des petites petites pommes décoratives puisqu’ils ont été sélectionnés uniquement dans cet objectif ornemental. Quelques interventions s’imposent donc pour qu’ils puissent enfin porter des fruits comestibles, au delà de leur intérêt esthétique. L’opération est simple mais technique : il suffit de greffer une branche d’arbre fruitier productif (un greffons dont la variété est connue) sur une des branches de l’arbre « stérile », de la même espèce (ou d’une espèce compatible : noyaux avec noyaux, pépins avec pépins). Les types de greffe sont variées (en fente, à l’anglaise, par incrustration, en écusson etc.), et doit se faire à des époques particulières : généralement en mars-avril, ou Juillet / Aout pour la greffe à œil dormant.
Ce n’est biensûr qu’une première étape, en attendant que les arbres fruitiers (c’est à dire des arbres portant des fruits!), voire même des vergers se multiplient dans la ville et que les peurs s’estompent (salissures, glissades etc.), pour donner naissance à de véritables forêts fruitières urbaines, conciliant à la fois nature, paysage et production nourricière,

voir aussi :

Greffes urbaines 20-09-12

Guérilla fruitière

D’après le manuel http://www.guerrillagrafters.org/manual/

Le 14 bd ChapL invente les journées Brico-voisins

Après les fêtes des voisins, très courantes au 14 bd la ChapL, de nouveaux rendez-vous viennent animer les cours de l’immeuble : les journées Brico-voisins.
Au terme de 3 séances de construction, 16 bacs ont été construits par les habitants de cette copro, avec l’appui technique de Vergers Urbains. (Il s’agit d’ailleurs de l’adresse du Siège social de Vergers Urbains et Toits Vivants)
Seuls 4 bacs ont été construits lors de la prochaine journée, pour cause d’excès de pauses apéro, tandis que 12 bacs ont été construits lors de la dernière séance. Une décision collective a en effet été prise : l’apéro a été décalé en fin de journée pour augmenter la productivité. Continuer la lecture de « Le 14 bd ChapL invente les journées Brico-voisins »

Ferme de Paris. Créer et réussir son projet d’agriculture urbaine : Démarche, méthode, étude de cas

proxy

Vendredi 27 janvier, de 14h à 16h30 à la Ferme de Paris, 1 route du pesage, Bois de Vincennes, 75012 Paris Avec : Johann Laskowski, architecte paysagiste, intervenant pour le centre des Amanins de Colibri, et Sébastien Goelzer co-fondateur de Vergers Urbains

Vous souhaitez monter un projet d’agriculture urbaine ou tout autre projet écologique mais vous ne savez pas par quel bout commencer?

Votre projet est déjà bien avancé mais vous rencontrez quelques difficultés pour le faire éclore et s’épanouir?

Votre projet a été inauguré mais vous manquez de visibilité ?

Continuer la lecture de « Ferme de Paris. Créer et réussir son projet d’agriculture urbaine : Démarche, méthode, étude de cas »