Verger conservatoire et de transition de Soumagne

http://vimeo.com/33965929

Les premiers fruitiers ont été plantés en 2008 suite à la convention d’occupation signée avec Infrabel (société gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire belge). Le but est de promouvoir la riche biodiversité fruitière locale qui constitue un héritage culturel, social et biologique à la fois.

A terme, ce sont près de 250 hautes tiges de variétés typiques du Pays de Herve qui seront plantées sur les 6 ha, ce qui constitue un des plus grands projets liés au Réseau Wallon de Vergers conservatoires.

Le site se veut un outil pédagogique ouvert à tous. Les plantations et la gestion se déroulent dans le cadre d’animations à destination du grand public. Ainsi, au cours des années à venir, chaque participant aura l’occasion de mettre la main à la pâte, ou plutôt à la bêche et au sécateur, pour planter ou encore tailler un ou plusieurs arbres.

Pour le surplus, les transformateurs locaux seront sollicités pour la fabrication de jus de pomme, de cidre, de vinaigre et de sirop.

Plusieurs manières de participer :

  • Rejoindre le groupe pour la gestion du verger ;
  • faire un don ou encore devenir parrain d’un arbre en versant 50 €

Les 50€ correspondent aux frais d’achat de l’arbre et du matériel de protection contre les campagnols et le bétail. L’ensemble de la récolte est destinée aux parrains.

http://www.amisdelaterre.be/spip.php?article483

C’est à partir de la création de ce verger qu’un groupe local de transition s’est mis en place, accompagnant une prise de conscience plus globale liée au changement climatique aux conséquences de l’après pétrole.

Cf article dans la revue Silence n°398

Ce contenu a été publié dans ça se passe ailleurs, Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.