récoltes et révoltes en Grêce

Lu dans le Monde Diplomatique le mois dernier, dans un article intitulé “le laboratoire grec”, témoignant des impacts de la rigueur économique sur la vie quotidienne des Athéniens

 “Récoltes. A Athènes, seuls les météorologues parlent encore (parfois!) de douceur. Les récents orages ont fait tomber les olives et les agrumes des arbres plantés sur le domaine public, le long des rues, dans les parcs et sur les places. D’ordinaire, ces arbres sont sous la responsabilité de la mairie, et ce sont les services de la voirie qui en assurent l’entretien. Sauf que, depuis deux ans, leurs fruits sont cueillis par des gens du quartier, dans le besoin. D’où la colère et la détresse que provoquent, désormais, y compris les orages qui gâtent prématurément les fruits.”    Par Panagiotis Grigoriou

arton48305-2c7be

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le 6 février dernier, pour protester contre la hausse des prix agricoles, des paysans grecs ont distribué des fruits et légumes devant le ministère de l’Agriculture, à Athènes. La scène a tourné à l’émeute entre les habitants et les 55 tonnes de denrées ont disparu en à peine deux heures. (Zuma – Réa) »

Source : www.terraeco.net

Ce contenu a été publié dans ça se passe ailleurs, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.