Un verger urbain mobile à Vancouver

130707_l86f1_verger-urbain-vancouver_sn635

[Le plus grand verger urbain en Amérique du Nord vient d’être inauguré en plein coeur de Vancouver. Il est situé sur un site autrefois occupé par une station d’essence.
L’entreprise a transformé le terrain situé près d’une gare en un espace vert comptant près de 500 arbres. Dans ce verger, il sera possible de cueillir non seulement des pommes, mais aussi des poires, des cerises, des prunes, des figues, des citrons et jusqu’à 60 sortes d’herbes aromatiques.
« Il s’agit d’un modèle de production et il est conçu pour produire des quantités de nourriture et de l’emploi, deux de nos principaux objectifs », affirme le cofondateur de l’entreprise, Michael Ableman.
Le verger, situé au coin de la rue Main et de l’avenue Terminal, est un des quatre jardins urbains pilotés par Sole Food à Vancouver. Les membres de l’organisme ont passé plusieurs mois à nettoyer le site qui était resté vacant pendant plus d’une décennie en raison de la contamination du sol.

Un verger qui peut être déplacé en un rien de temps
Michael Ableman, lui-même un agriculteur et défenseur de l’agriculture durable, soutient que le verger est très différent des autres jardins de Sole Food, qui se concentrent en grande partie sur la culture des légumes.
« Un système de culture arbustive vivace dans un environnement urbain est à bien des égards plus difficile que la culture des légumes. Il faut tirer avantage de l’espace vertical. À maturité, ces arbres atteignent de 15 à 25 pieds de haut, si nous les laissons atteindre une telle hauteur », explique-t-il.
Les arbres ont été plantés dans des boîtes spécialement conçues qui peuvent être enlevées rapidement et facilement par des chariots élévateurs, puis transportés vers un autre site.
Sole Food est une entreprise d’économie sociale basée à Vancouver qui emploie 25 personnes. Beaucoup d’entre elles luttent contre la maladie mentale, la toxicomanie et la pauvreté.
L’entreprise a produit plus de 30 tonnes de nourriture en 2012 et compte doubler sa production cette année.]

Le verger comprend 400 arbres. L’opération vise une production commerciale au bout de 3 à 5 ans.
L’entreprise à reçu une aide de 50 000$ de la ville de Vancouver et de la Vancouver Foundation (“greenest city” community grant) pour mettre en place l’opération, ainsi qu’une dotation de Real Estate Foundation of B.C., Central City Foundation, Eco Soil et  Radcliffe Foundation pour le projet. Le terrain est loué par la ville 1$ symbolique.

http://www.radio-canada.ca/regions/colombie-britannique/2013/07/07/003-verger-urbain-vancouver.shtml
http://www.straight.com/print/news/398531/solefood-launches-urban-orchard-vancouver

Ce contenu a été publié dans ça se passe ailleurs, Ville Comestible, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.