Réalisations

 

Réappropriation des espaces publics 

  • 2017-2020. Projet de co-construction et préfiguration dans le cadre de l’aménagement d’une promenade sur l’axe Barbès – Stalingrad.
    Avec AAA : Projet Civic Line.
  • 2017–2020. Projet de co-construction et préfiguration dans le cadre de l’aménagement de la Petite Ceinture – Lot 3 16e, 17e, 18e.
    Avec Oikos et Dédale.
  • Septembre 2016. Création de 3 jardinières rue de l’Elysée Menilmontant (Paris 20e).
  • Janvier 2016. Végétalisation au niveau du 93 rue La Chapelle (Paris 18e).
  • Juin 2015. Aménagement d’un Recoin Mom’Pelleport (Paris 20e). Mars 2016. Aménagement d’un interstice, Place La Chapelle (Paris 18e).
  • Mai 2015. Aménagement d’un recoin Rue Ernestine (Paris 18e).
  • Janvier 2015. Aménagement de la Rue Jean Cottin (Paris 18e). Partenaires : Ogif Boucry, EDL La Chapelle, Cefil.
  • Juillet 2014. Création du Jardin Mobile, Esplanade Nathalie Sarraute (Paris 18e).
    Partenaire : Festival d’Agriculture Urbaine et Toits Vivants.
  • Mars 2014. Végétalisation de la Placette Pajol (Pour Toit &Joie). Paris 18e. Partenaires : Extramuros et ADCLJC.
  • Juillet 2013. Création d’une forêt fruitière mobile, sur le parvis de l’Hôtel de Ville (Paris 1er). Partenaire : Jardin Baudélire.

 Jardin Mobile (Paris 18)

Projet porté dans le cadre de Comm’un Jardin, réalisé sous forme de chantier participatif les 30 juin, 2 et 3 juillet 2014. Sur l’esplanade Nathalie Sarraute, nous avons construit une vingtaine de modules complémentaires constitués de bacs de jardinage, de composteurs, d’espaces de troc, de supports pédagogique, etc.  Ce jardin est susceptible de s’adapter aux usages et d’évoluer de manière permanente.

Jardin Mobile, esplanade Nathalie Sarraute

Le processus de construction a compté au moins autant que le résultat. Conçu par ses potentiels usagers, les habitants du quartier, à partir de matériaux simples ou recyclés, cette installation vise à démontrer qu’avec peu de choses il est possible de donner une nouvelle dimension à l’espace urbain : une dimension humaine et comestible. La mobilité des bacs permet de réajuster constamment le jardin à l’espace urbain pour en faire un lieu convivial.

La mise en place d’un étal de l’AMAP HSBC a permis de renforcer l’animation du site et de créer des liens nouveau avec les habitants du quartier, tout comme l’accueil de différents ateliers ou événements (cuisine, collecte de graines, jardinage etc.).

Les gens de Cottin (Paris 18)

Construit sur une intiative de l’association Les gens de Cottin (association constituée pour l’occasion) et avec l’aide de Vergers Urbains, un aménagement urbain inédit a eu lieu entre le 12 et le 16 janvier 2015 dans la rue Jean Cottin. 12 jeunes primo-arrivants en apprentissage du français avec le Cefil ont participé au chantier, durant 6 demi-journées. La construction s’est déroulée au sein de la résidence Boucry, qui jouxte le projet, grâce à l’implication du bailleur, des gardiens et de l’amicale des locataires.

Rue Jean Cottin, 18e

Résultat : 9 modules de jardinage, dont un ba(n)c, une jardinière-coffre pour ranger les outils, un bac à compost, une pergola et un réservoir d’eau.

Le projet est dorénavant pris en exemple par d’autres collectifs dans le quartier de La Chapelle pour faciliter et encourager leur démarche de végétalisation.

Rue Ernestine (Paris 18)

Situé dans un des recoins de la rue Ernestine, ce micro-jardin est à l’initiative de plusieurs riverains. Il prend place sur un bout de trottoir ombragé d’1,5m² où poussent houblon, framboises, groseilles, mélisse, fraises des bois, fougères, campanules et autres. Cette intervention a reçu le soutien du conseil de quartier et sa fabrication a eu lieu à Comm’un Jardin (mai 2015).

Mom’Pelleport (Paris 20)

Autre recoin végétalisé, situé rue Pelleport et réalisé en collaboration avec l’association Mom’Pelleport et avec le soutien du conseil de quartier. Il est composé de 3 bacs, construits à l’occasion d’un chantier participatif. Arbres et arbustes fruitiers prennent place dans un nouvel espace, qui continue à évoluer au travers de différents ateliers réalisés avec les enfants du quartier (juin 2015).

Place de La Chapelle (Paris 18)

Un espace décaissé par rapport à la rue et cristallisant des problèmes d’usage a été végétalisé sous l’impulsion de plusieurs riverains. Vergers Urbains a participé a la mobilisation des riverains ainsi qu’à la co-conception du projet. Le chantier a eu lieu en mars 2016 avec deux jeunes proposés par l’association Coordination Toxicomanie. Kiwi, aubépine, passiflore, jasmin, houx, groseillers, menthe etc. ont redonné vie à ce renfoncement ombragé (mars 2016).

Création/animation de jardins comestibles et collectifs      pédagogiques 

  • Mars 2016 – Mars 2017 : Création d’un jardin partagé pour la résidence ILN Raspail, pour OPALY, à Arcueil.
  •  Mars – Avril 2016. Végétalisation des cours du lycée Hôtelier Belliard (Rue Belliard, Paris 18), mise en place d’un rucher, de cultures en terrasses et grimpantes, création de 22 modules de jardinage.
  • Déc 2015 : Création de 8 jardinières en bois pour le jardin des 2 Lauriers, dans le 12ème.
  • Oct. 2015 – Avril 2016. Revalorisation patrimoniale et comestible du jardin de l’Institut Catholique de Paris (ICP) – inspiré des jardins médiévaux. Paris 4.
  • Mai 2015. Création d’un jardin partagé sur dalle, d’une cabane de jardin et aménagement d’une cour intérieure.
  • Mars 2015 – Aujourd’hui. Création d’un jardin collectif – Maison des ensembles (Rue d’Aligre, Paris 12ème).
  • Mars 2015. Création d’un jardin collectif sur un bâtiment Pont, à Ivry sur Seine. Animation d’ateliers participatifs.
  • Juin 2014 – Aujourd’hui : Aménagement et animation du Jardin Partagé Comm’un Jardin.
    •Mars 2014 et mai 2015 : Création d’un Jardin Comestible, résidence Brillat Savarin (Paris Habitat – Paris 13ème).Partenaire : Toits Vivants (mandataire), Jean Coxtet
  • Projet 1000 arbres pour le Climat : Accompagnement de collectifs, écoles ou jardins partagés dans la création de 15 pépinières fruitières de quartier, autogérées.

Jardin Partagé Comm’un Jardin (Paris 18)

Situé au niveau de la Halle Pajol, au sein du square Rosa Luxembourg, ce jardin partagé est ouvert depuis juin 2014. Il a une vocation de pépinière de quartier, un objectif pédagogique et un rôle de lien social au sein du quartier grâce à la mise en œuvre de plusieurs parcelles collectives et expérimentales. Il s’agit d’un espace « commun » mis au service des habitants du quartier. Sa dimension pédagogique est portée par la mise en œuvre d’espaces de préservation d’espèces comestibles de la région, ainsi que divers dispositifs de culture inspirés de la permaculture (Keyhole garden, spirale aromatique, supports verticaux, haies fruitières etc.) ou à vocation pédagogique (modules aquaponiques, poulailler etc.).

Création de Comm’un Jardin sous la halle Pajol, 18e

Comm’un jardin, 2016

 

 

 

 

 

 

 


Pépinière à Comm’un jardin
Pépinière à Comm’un jardin

Maison des Ensembles (Paris 12)

Vergers Urbains accompagne la Maison des ensembles dans la création d’un jardin collectif. L’intervention est ciblée sur un espace délaissé qui la jouxte, près de la place d’Aligre, à travers l’animation de chantiers participatifs hebdomadaires avec des jeunes du quartier. Ces ateliers ont permis la création de structures hors sol, de mobilier urbain, de structures verticales, de ba(n)cs,  de parcelles de jardinage, de pyramides végétales, d’une cabane, d’une réserve d’eau ainsi que d’un composteur (mars 2015).

Le jardin suspendu d’Ivry (94)

Après 5 après-midis de chantiers participatifs et 4 ateliers pédagogiques (fabrication d’un lombricomposteur, culture en lasagne, introduction à la permaculture, fabrication de germoirs à graines) un nouveau jardin collectif a émergé sur ce qui était une friche, située sur un pont habité. Le lieu a pris vie au cours du festival La Tête dans les Etoiles, permettant aux habitants de s’en emparer pour retrouver l’esprit initial d’une utopie architecturale des années 70 située au coeur d’Ivry (mars

Création de paysages comestibles et collectifs en pieds d’immeuble

  • Mars 2016 – Mars 2017 : Création d’un jardin partagé pour la résidence ILN Raspail, pour OPALY, à Arcueil.
  • Mars 2014 et mai 2015 : Création d’un Jardin Comestible, résidence Brillat Savarin (Paris Habitat – Paris 13ème).Partenaire : Toits Vivants (mandataire), Jean Coxtet
  • 2014 – Aujourd’hui. « enfruitement » d’un pied d’immeuble; 7-9 av de la Porte de Clignancourt avec Paris Habitat (Paris 18).
  • 2014 – Aujourd’hui. « enfruitement » d’un pied d’immeuble; Rue Boucry (Paris 18).
  • Créations de Vergers collectifs / forêts fruitières
  • Mars 2013. Création du Verger de la Goutte d’Or avec le Jardin de la Goutte Verte, dans le square Bashung.
  • Mars 2013 – Aujourd’hui. Création d’une forêt fruitière sur 2000m2 (Rue Levau, Sq. Fleury – 75020)
  • 2013 – Aujourd’hui. Accompagnement des résidents dans la création d’un jardin comestible en pied d’immeuble. 129 bd Ney, 75018 Pour la RIVP.

Vergers ressources et verger partagés

  • En cours. co-Conception / co-Réalisation /Animation d’un verger partagé à Saclay.
  • 2013 – Aujourd’hui. Gestion d’un Verger à Montgé (77) sur 8000m2. Remise en état des arbres fruitiers. sur un terrain de l’AEV (Agence des Espaces Verts de la Région Ile de France).

Nos vergers représentent souvent des micro-pepinières de quartier, à savoir des lieux d’accueil pour les noyaux, pépins, boutures et porte-greffes. Ils constituent également des lieux de sensibilisation aux différentes techniques fruitières. Au sein de ces pépinières, les plantations prennent le temps nécessaire pour s’acclimater à leur futur lieu d’accueil.

Verger des Fougères (Paris 20)

Cet espace de 2000m² géré par la DEVE (Direction des Espaces Verts et de l’Environnement de la Ville de Paris) fait partie du square Fleury, près de la porte de Ménilmontant et situé sur le site de l’aqueduc de la Dhuis. L’objectif est de mettre en oeuvre progressivement une forêt comestible partagée. Un premier chantier de plantations a eu lieu le 22 mars 2014 et a mobilisé plusieurs associations locales et une vingtaine de personnes, dont plusieurs résidents du quartier. Les premières plantations comprennent une dizaine de hautes tiges et une vingtaine de petits fruits.

Verger de la Goutte d’Or (Paris 18)

Vergers Urbains accompagne l’association de la Goutte verte dans la mise en oeuvre, le suivi et l’animation du « verger de la Goutte d’Or », situé dans un espace de 80m² au sein du square Baschung. 7 arbres fruitiers anciens ont été plantés et facilitent la délimitation du site. D’autres fruitiers (cerisier Sainte-Lucie, néflier, figuier, etc.) sont venus compléter le verger.

Verger de Montgé (77)

Vergers Urbains a signé une convention avec l’AEV (Agence Régionale des Espaces Verts) pour gérer un ancien verger redécouvert il y a un an. Ce verger d’environ 80 haute tiges était revenu à un état forestier depuis près de 30 années. Il est situé au sein de la forêt de Montgé-en-Goële (77) et couvre une superficie de 8000m². Nous le remettons en état et commençons à replanter des variétés typiques d’île de France. L’enjeu est de faire de ce verger un espace ressource qui permettra d’alimenter les projets plus « urbains » de l’association, notamment grâce à son rôle de pépinière.

Pépinière du jardin Pouplier à Montreuil (93)

Vergers Urbains intervient depuis près de 2 années auprès de l’association Le Sens de l’Humus, notamment pour la restauration de plusieurs parcelles des Murs à Pêche à Montreuil. Une pépinière fruitière a été mise en place en avril 2014 sur une des parcelles du Jardin Pouplier, comportant actuellement 50 porte-greffes et scions. Cette pépinière permettra de fournir différents projets de Vergers Urbains.

Création de jardins sur les toits

  • Avril 2015. Création d’un jardin / verger sur le toit de la générale (Avenue Parmentier, PAris 11ème). Partenaires : Toits Vivants et Verger Itinérant.
  • Juin 2015 – Janvier 2016. Création du Living Roof (living-roof.paris) – Résidence d’agriculture urbaine, sur le toit de la Cité de la mode et du design VU mandataire, avec le Collectif Babylone (Paris 13).
  • En cours. Avec Toits Vivants : Création d’une micro-ferme urbaine sur le toit du gymnase Jean Dame (Rue Leopold Bellan, Paris 2ème). Lauréat Parisculteurs.
  • Mars 2015. Création d’un jardin collectif sur un bâtiment Pont, à Ivry sur Seine. Animation d’ateliers participatifs.
  • Création d’un jardin comestible en coeur d’îlot et d’un jardin partagé sur le toit, pour Axone Promotion, à Arcueil, avec Toits Vivants.

Accompagnement des collectivités dans leur stratégie « Ville Comestible »

  • Mai 2015. Appui à la création d’Arcueil Ville Comestible, et du Jardin partagé Fontaine-Cauchy.
  • Mai 2015 – Aujourd’hui : Assistance à maîtrise d’ouvrage pour « Végétalisons le 18ème ». Accompagnement notamment des projets suivants:
    • Végétalisation de la Rue Simplon (face au 52),
    • Végétalisation de la Rue Duhesme,
    • Végétalisation de l’Impasse Robert,
    • Végétalisation de la Place Charles Bernard
  • Appel à projet deuxième édition : 10 projets accompagnés :
    • Végétalisation d’un recoin rue Affre
    • Végétalisation de l’angle Cugnot Torcy (dont pose d’un lombricompost de quartier) avec l’Ecole Normale Sociale
    • Végétalisation du 141 rue Clignancourt
    • Végétalisation rue Simplon 2 – installation de lombricomposteurs + réserve d’eau connectée. Jardin de poche
    • Végétalisation du 93 rue La Chapelle (îlot mobile)
    • Végétalisation rue Gens Cottin 2
    • Végétalisation rue Maurice Gennevoix
    • Végétalisation d’une place de parking rue Laghouat (avec Accueil Goutte d’Or)
    • Végétalisation du square Ornano
  • Avril 2016 – Avril 2018 : AMO pour la végétalisation du 14ème (Paris). Paris la mairie du 14ème et la DEVE. 36 point de végétalisation.

Aujourd’hui : 4 projets réalisés, 12 à terme :
Création d’un îlot comestible pour 13 rue de l’Ouest (Ecole maternelle)
Création de deux bacs place de l’Abbé Jean Lebeuf,
Aménagement de 4 pieds d’arbres, rue Didot / angle Joncquoy
Aménagement de l’angle des rue Loewy / rue de l’Aude

2013 – Aujourd’hui. Mise en œuvre du projet « La Chapelle Comestible » – Etudes et accompagnement pour la création d’un quartier comestible (Paris 18).
En cours. Etude prospective pour le développement de l’agriculture urbaine sur le Quartier des Courtilières et ses abords (Pantin – Aubervilliers – Bobigny).
En cours, avec Interstices, Fermes d’Avenir, Auxilia, Gembloux et l’ISA : Etude de faisabilité / programmation pour la mise en place de la stratégie Roubaix Ville nourricière

Micro- Ferme urbaine

En cours. Création d’une micro ferme à Igny.
Mars – Avril 2016. Etude de faisabilité pour la création d’une ferme urbaine, avec Tours Habitat et Ferme d’Avenir.
En cours. Création d’un Tiers lieu d’agriculture urbaine sur l’ancien Lycée Jean Quarré. Projet Cube, avec le Collectif Babylone et Emmaus Solidarité.