Les jardins suspendus d’Ivry


Après 5 après midi de chantier participatif et 4 ateliers pédagogiques (Fabrication d’un lombricomposteur, Cultures en lasagnes, Introduction à la permaculture, Fabrication de germoirs à graines), un nouveau jardin collectif émerge sur ce qui était une friche. Le lieu a pris vie tout au long du festival, la Tête dans les Étoiles, les habitants commencent à s’en emparer et certains imaginent déjà d’autres stratégies, de futures actions pour continuer à redonner l’esprit initial à cette utopie (réaliste) architecturale. Comme a pu en témoigner Serge Rénaudie (fils de Jean Renaudie, Architecte du bâtiment, avec Renée Gailhoustet), en visite sur le chantier, l’idée originelle était bien que les habitants se l’approprient et le fasse vivre. Une tendance au repli sur soi, la peur de certaines dérives (et de l’inconnu) et une volonté d’aseptisation pour épargner le bâti d’une végétation jugée trop débordante a bien failli tuer cette utopie, notamment par l’interdiction (par le propriétaire) de laisser retomber ou grimper la végétation le long des façades (souhait initiale de l’architecte). Le bon sens et la forte implication des habitants, viendront surement à bout de cette aberration, à l’heure où de nombreuses opérations architecturales actuelles tentent de remettre le végétal au cœur de leur projet, parfois maladroitement, en pensant « réinventer » l’architecture voir même la ville.
Vignes, Kiwi, Passiflores, Chèvrefeuilles Comestibles, Houblon, finiront par « déborder » et braver les interdits, sans attendre les (r)évolutions réglementaires ou en faisant fi des dispositifs de stérilisation.
Espérons que cette opération permette de démontrer que les interactions entre le végétal, l’humain et l’architecture (3 éléments ici indissociables) sont fertiles et positives… et inspirantes pour les nombreux lieux en voie d’enfermement ou résignation. De manière général il s’agit aussi d’encourager le développement ou la revalorisation de ces tiers espaces, pour qu’ils restent des lieux ouverts et non clôturés, gage d’échanges positifs, autour de l’activité de jardinage (mais pas que).

http://vergersurbains.org/reactivation-une-utopie-architecturale-a-ivry/

Ce contenu a été publié dans Ivry - Jardin suspendu, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les jardins suspendus d’Ivry

  1. Ping : Les jardins suspendus d’Ivry | Vergers Ur...

Les commentaires sont fermés.