Une journée à Saclay – création d’un verger partagé


Images de cette première journée de chantier, qui a donné naissance à un verger participatif (composé de 6 haute tiges, 8 1/2 tiges, 8 basse tiges, 8 arbustes à petits fruits et 4 noisetiers), porté par un collectif regroupant des habitants et la ville, accompagnés par Vergers Urbains (mobilisation, co-conception, coordination, outils de communication, encadrement du chantier,animation etc.) et le collectif Igny Vallée Comestible.
Prochaines étapes :
fin février – élagage, création de carrés potagers, installation d’un compost, etc.
mi-mars : deuxième chantier plantations
22 avril : atelier greffes

Premières plantations pour le verger partagé de Saclay – ce samedi 3décembre

plan-implantations-salcay
La réunion de travail réalisée avec les saclaisiens le 8 octobre, a débouché sur la réalisation d’un plan d’implantation, présenté le 5 novembre par l’association Vergers Urbains.
Le verger sera implanté dans un premier temps sur un espace d’environ 3000 m2, situé en partie basse du site, entre le boisement existant et les limites de propriété, entre l’aire de jeux et la rue de la truie qui file.
Le projet prévoit la plantation de 45 arbres, de différentes formes, composés de 16 fruitiers haute tige, placé en alignement au nord du site, le long de la future piste cyclable, 11 demi-tige et 18 basse tiges. Ces jeunes arbres seront composés de pommiers, poiriers, pruniers, cerisiers, pêchers, abricotiers etc. Ce seront principalement des variétés d’île de France, ou anciennes. Certains feront l’objet de séances de greffe réalisées sur site, ils permettront d’observer les différentes étapes de la constitution d’un verger et de la formation d’un arbre fruitier.
La répartition des arbres sera réalisée selon différentes strates complémentaires, inspirées des boisements naturels. L’implantation optimisera la captation des rayons du soleil, sans que les arbres se fassent concurrence. Certains arbres permettront de faire transition, sous forme de lisière entre la zone boisée existante, principalement composée grands de grands arbres et le futur verger. La plantation d’une soixantaine d’arbustes à petits fruits (groseilliers, framboisiers, cassissiers etc.), adaptés à l’ombrage des arbres viendra compléter cet écosystème. Des vignes seront plantées à proximité des arbres de haute tige, qui pourront y trouver un support. D’autres plantations vivaces complémentaires, viendront transformer progressivement la pelouse en espace comestible. Continuer la lecture de « Premières plantations pour le verger partagé de Saclay – ce samedi 3décembre »

27/05/16 – Inauguration du Jardin de Quentin

Cela fait plus d’un an que l’aménagement de ce jardin a démarré, il entame maintenant son deuxième printemps, sans Quentin Mourier cette fois, qui l’a porté au début. Quentin était au Bataclan le 13 novembre 2015. La Maison des Ensembles lui a rendu hommage en donnant son prénom au jardin.
Le lieu prend place sur un espace resté longtemps délaissé qui jouxte la Maison des ensembles (la MDE, Espace à vocation sociale, culturelle et sportif) et des terrains de sports, rue d’Aligre. Début 2015, la MDE a souhaité mettre en valeur cet espace en faisant appel à Vergers Urbains pour animer des ateliers constructions hebdomadaires, avec les jeunes du quartier et avec les matériaux disponibles à proximité, notamment sur le marché d’Aligre. En l’absence de Quentin, c’est Giacomo, Emanuele, et Emilie qui on pris le relais, en lien avec les animateurs de la MdE.

Le Making of :

Le Jardin de poche – rue Simplon – prend de la hauteur

Le jardin de poche de la rue Simplon (Paris 18ème) construit à l’occasion de l’appel à projet végétalisons le 18ème s’étend en passant à la strate supérieure au cours d’un chantier construction où des habitants deviennent à la fois architectes, paysagistes et menuisiers dans le propre rue. A travers ces supports, les plantes grimpantes (vignes, kiwi, jasmin etc.) trouveront de quoi s’élever et agrémenter le quotidien des riverains.
Prochaine étape : Lombri-Composteur de rue et réserve d’eau.

Le Lycée Belliard prend un air de campagne

Après quelques semaines de chantier, l’Eco-Lycée hôtelier Belliard (135 rue Belliard, Paris 18ème) prend un air de campagne. Au menu : Cultures grimpantes, 24 Bancs Bacs, Rucher et cultures en terrasse.
Cette opération donne l’occasion de décloisonner la formation et faire le lien entre les aliments cuisinés et leur origine en amenant une production au cœur du lycée, sans perdre de vue la convivialité et l’architecture du site.
Une fois n’est pas coutume, les cours de cuisine commenceront avec les mains dans la terre. Élèves et formateurs participeront à la production, en cultivant eux même leurs ingrédients.