Liens

Général

http://www.croqueurs-de-pommes.asso.fr/

Association Nationale des Amateurs Bénévoles pour la Sauvegarde des Variétés Fruitières Régionales en Voie de Disparition. L’association milite pour la sauvegarde des variétés fruitières régionales en voie de disparition. Elle est la réunion d’une soixantaine d’Associations locales. Ses activités principales sont la pomologie et l’arboriculture.

http://www.fruitsoublies.fr/

Un relais pour le maintien de la diversité fruitière. Site de la revue éponyme.

http://www.arbre-fruitier.com

Ce site a pour vocation la préservation de la diversification des pommiers et autre arbre fruitier. Son moyen, la mise en relation des acheteurs avec les vendeurs pour une plus grande diffusion des espèces anciennes. Vous touverez donc dans le site des listes d’arbres fruitiers anciens où récent avec en face de chaque variété la liste des pépinieres la produisant (en cliquant sur le lien « où acheter »)

http://pomologie.com

Fournit de nombreuses  descriptions de fruits. »Découvrez à travers ce site le monde fabuleux des fruits; leur histoire, leur culture à travers des documents anciens et actuels.. »

 

Initiatives similaires

http://www.incredible-edible-freland.fr/

Le mouvement des Incredible Edible, traduit par Incroyables Comestibles est partie de Todmorden en Angleterre et arrive en France, par l’Alsace (Freland). Il consiste à envahir le bitume par des plantations comestibles, pour faire de la ville un potager géant et gratuit.

 

http://www.les-ptits-fruits-solidaires.com

Le but de cette association est de mettre en relation des personnes d’une même région sur la base de don de fruits et légumes.Pour éviter le gaspillage, ceux-ci peuvent les donner en mettant une annonce sur le site. Ils seront alors contactés par e-mail par d’autres personnes de la région, qui souhaitent venir chercher ces fruits/légumes et qui feront eux-mêmes la récolte. Cela aide les gens les moins aisés ou n’ayant pas de jardin, et crée un réseau ville par ville, région par région.

http://cityfruit.org

City Fruit vise à promouvoir la culture des fruits pour nourrir la population, renforcer les liens sociaux et protéger le climat. Il s’agit d’aider les propriétaires de fruits, fournir une assistance dans la récolte et préserver les fruits. Promouvoir le partage des surplus et protéger les fruitiers urbains.

http://www.phillyorchards.org/

The Philadelphia Orchard Project vise à planter des vergers dans la ville, pour la production d’une nourriture saine, d’espace verts et d’une plus meilleure sécurité alimentaire. POP travail avec les associations locales, et des bénévoles pour définir et planter des vergers. POP fournit les plants, les arbres, les formations. Les associations possèdent, gèrent et récoltent les vergrs. Les vergers sont plantés sur des espaces délaissés, dans des jardins partagés, des cours d’école, généralement dans les quartiers les plus pauvres.

 

http://fruitcity.co.uk


Fruit City est une cartographie interactive de tous les fruits présents sur l’espace public à Londre. Le but de cette cartographie est de donner conscience aux habitants de la présence de la nature en bas de chez eux et d’inciter à la plantation de vergers de proximité. 


http://neighborhoodfruit.com/blog

Sur le même principe, Neighborhood Fruit est basé en Nouvelle Zeland et vise à aider à trouver et partager localement des fruits, sur l’espace privé et dans l’espace public.


http://www.notfarfromthetree.org/

A Toronto, l’association Not Far from the Tree (littéralement « pas très loin de l’arbre ») a pour objectif de prévenir le gaspillage des fruits tombés des arbres qui ne sont pas ramassés par leurs propriétaires et qui, écrasés sur la chaussée, peuvent être aussi disgracieux qu’inutiles.

A cette fin, Not Far from the Tree envoie des équipes de volontaires pour récolter les fruits des arbres, dont les propriétaires ne sont pas enclins à le faire eux-mêmes, par manque de temps ou parce qu’ils sont dépassés par une production fruitière trop abondante. Les volontaires s’attèlent évidemment aussi aux arbres plantés sur la voie publique.

De l’ensemble de la récolte, un tiers revient au propriétaire, un autre tiers aux volontaires comme gratification pour leur travail et le dernier tiers est distribué en vélo par les volontaires aux organisations caritatives et communautaires du quartier. 
Le projet a permis de récolter une quantité exponentielle de fruits depuis son lancement : plus de 1 500 kg en 2008, plus de 4 000 l’année suivante et plus de 5 000 en 2010. Rien que 1 000 kg de cerises, mûres et prunes ont ainsi été cueillis cette année.

Avec l’hiver qui arrive, l’organisation à but non lucratif lance un projet pilote pour inciser les érables, faire bouillir la sève recueillie afin d’en fabriquer du sirop d’érable. Au bénéfice des propriétaires fonciers et des citadins, Not Far from the Tree a inventé un concept rare : celui qui ne présente que des avantages pour l’ensemble des parties.

 

http://www.fallenfruit.org

En vertu d’un règlement de Los Angeles, tous les fruits et légumes qui poussent au-dessus des trottoirs font partie de l’espace public, ce qui signifie que même les arbres plantés dans des jardins privés peuvent produire des fruits «publics». C’est sur cette idée qu’a été crée à Los Angeles le collectif Fallen Fruit composé de David B33urns, Matias Viegener and Austin Young. Fallen Fruit organise des virées nocturnes et trace des cartes de localisation des arbres fruitiers qui poussent par-dessus les clôtures et dans les terrains publics autour de Los Angeles. Il vise ainsi à se réapproprier des espaces publics productifs. En démontrant qu’il est facile de faire pousser de la nourriture dans la ville, le collectif de citoyens reprend ses droits sur la ville et plaide pour une ville comestible et pour la réhabilitation d’une production alimentaire urbaine.

Selon Fallen Fruit, l’avènement d’une forme inventive de planification urbaine et territoriale tenant compte de l’agriculture urbaine se fait encore attendre. Les villes disposent de parcs urbains, de secteurs riverains, de places, d’espaces surélevés, de treillis, de forêts et même de plages, mais jusqu’à présent d’aucun terrain agricole urbain. Or, il fut un temps où les habitants des villes pouvaient plus ou moins subvenir eux-mêmes à leurs besoins alimentaires de base. Le collectif espère donc par ses actions sensibiliser la population et les municipalités sur l’accessibilité à ces «ressources publiques comestibles». Ils invitent d’ailleurs les résidents à soumettre leurs propres cartes de fruits publics.

http://lesfruitsdefendus.wordpress.com/

Récolte de fruits urbains à Montréal. Organiser la rencontre des propriétaires d’arbres fruitiers et des cueilleurs bénévoles pour mettre un terme au gaspillage. Une fois récolté, le butin est partagé en trois : un tiers des fruits va au propriétaire de l’arbre; un tiers est partagé entre les bénévoles; le dernier tiers est reversé à une banque alimentaire ou à un organisme de charité.

Objectifs :

  • Profiter des ressources locales et les rendre accessibles à tous
  • Minimiser le gaspillage
  • Encourager la production locale
  • Faciliter le partage des connaissances
  • S’engager pour la communauté

https://vancouverfruittree.com/

Les volontaires récoltes les fruits en surplus des arbres fruitiers privés et le redistribuent. Ces 12 dernières années plus de 16 000 kg fruits ont été cueillis et redistribués aux centres sociaux, des maisons de quartier et diverses associations.

www.urbanedibles.org .

Urban Edible est un mouvement Vancouver, Portland, etc. qui vise à fournir des ressources aux personnes intéressées par les plantes sauvages comestibles, médicinales ou autrement utiles. En organisant événements, ateliers, présentations, publications etc.

 

http://guerrillagrafters.org/

The Guerrilla Grafters graft fruit bearing branches onto non-fruit bearing, ornamental fruit trees. Over time, delicious, nutritious fruit is made available to urban residents through these grafts.
Our web application helps grafters to find graftable trees, to track how grafts are doing, and helps to facilitate gleaning of fruit. It is built by a laterally organized group using all open source code. We aim to prove that a culture of care can be cultivated from the ground up. We aim to turn city streets into food forests, and unravel civilization one branch at a time.

http://www.nyrp.org/

NEW YORK RESTORATION PROJECT (NYRP) est une association qui vise à transformer l’espace public pour créer un New York  « plus vert et durable », en partenariat avec la ville, le MillionTreesNYC une initiative qui vise à planter et gérer plus d’un Millions d’arbres nouveaux dans les 5 quartiers de NY, d’ici 2017.



Lieux

 

http://www.vergers-ilot.com/

« Les vergers de l’îlot Guérin Leroux constituent un patrimoine et une richesse extraordinaire pour Fontenay. Ils sont une mémoire de son passé agricole, ils sont une bouffée d’oxygène et un endroit de calme et de verdure insoupçonné au milieu de l’animation citadine, un refuge pour une faune et une flore abondantes aussi bien sauvages que domestiques. Ils peuvent devenir une occasion rêvée pour les petits Fontenaysiens de mettre en pratique leurs leçons de sciences naturelles et d’éveiller leur curiosité, et pour les adultes de se rencontrer autour d’un projet utile, ou simplement être le but d’une promenade familiale.

Les Vergers de l’Ilôt se situent Rue Guérin Leroux, face aux boites postales de la poste principale de Fontenay-Sous-Bois (près de l’Hôtel de Ville). Cette association s’adresse à tous les riverains de l’îlot Guérin Leroux, et aux habitants du quartier, soucieux de ne pas voir leur environnement immédiat, déjà très urbanisé, se couvrir de nouvelles constructions quelles qu’elles soient. Elle s’adresse aussi aux amoureux de Fontenay soucieux de préserver l’équilibre entre espace construit et espaces verts, et de préserver une partie de son patrimoine historique en voie de disparition, les vergers en espaliers.Elle s’adresse aux enseignants de Fontenay-Sous-Bois, et à leurs élèves, désirant construire un projet pédagogique autour des vergers, des potagers et des animaux de basse-cour.Elle s’adresse à tous les Fontenaysiens désirant apprendre à se connaître et tisser des liens sociaux en se rencontrant autour d’un projet commun. »

 

http://sqyentransition.wordpress.com/projets-2/mon-verger-dans-la-ville/

Des arbres fruitiers partout dans la ville ! c’est ce que vous propose l’association « un Verger dans ma Ville ». L’idée de remettre des fruits dans les jardins particuliers a évolué vers le concept de verger conservatoire à l’échelle de l’agglomération suite à la découverte d’une pépinière qui sort de l’ordinaire, héritière d’une lignée de 13 générations de pépiniéristes, qui s’est spécialisée dans la conservation des arbres fruitiers anciens.

La proposition s’ouvre à tous ceux qui souhaitent s’impliquer : une terrasse ou un balcon, un petit jardin, une pelouse collective dans un immeuble, un jardin familial ou partagé … il suffit de posséder un morceau de terre et d’avoir envie de participer.

Gérés par commandes groupées, les arrivages seront organisés autour d’ateliers où seront transmises des explications concernant l’implantation et le bichonnage des nouveaux venus.

 

 http://verpopa.wordpress.com

[VerPoPa] : Un verger potager partagé à Montpellier

« [VerPoPa] est un verger potager partagé de 2300 m2 préservé dans son état naturel dans le parc Malbosc à Montpellier. Plus de 70 arbres fruitiers enrichissent le lieu: pommiers, poiriers, pêchers, amandiers, noisetiers, cerisiers, kakis, figuiers, pruniers, muriers, abricotiers, et caroubiers. [VerPoPa], c’est aussi un collectif d’une trentaine de jardiniers qui se retrouvent régulièrement pour passer des bons moments ensemble.

Le Verger Potager Partagé est un projet qui œuvre à lier les citoyens de Montpellier dans un esprit collectif et expérimental pour valoriser la biodiversité en milieu urbain. Nous débutons un nouveau potager avec la culture sur butte (plate-bandes), ainsi que plusieurs mini-jardins thématiques. Le tout sera cultivé en polyculture bio selon les principes de lapermaculture et l’agriculture naturelle. [VerPoPa] est un projet de “co-création”, c’est à dire que nous prenons le temps d’observer l’écosystème qui nous entoure, et que nous respectons le cadre collectif du verger. Nous sommes guidés par une charte, et par une envie de jardiner ensemble, car “tout seul, on va plus vite, mais ensemble, on va plus loin.”

 C’Mai rassemble les personnes qui souhaitent vivre en harmonie avec la Nature dans un environnement hautement écologique (sans pollution visuelles, auditives ou olfactives). C’est un lieu de ressourcement pour les amoureux de la biodiversité du vivant dans un esprit « permaculturel ». Cet « éco-bio-divers-cité » œuvre à planter une collection unique d’arbres fruitiers locaux, oubliés, rares, de jardins potagers, de plantes aromatiques pour se nourrir… »deux-mains »! http://verger.cmai.free.fr/« 

Pratique

 www.greffer.net

Tout sur le greffage & autres multiplications végétatives

http://pomologie.com/culture/greffe/vercier/index.html : 

Tout sur la greffe

http://www.fruitiers.net/

La Bourse aux greffons sur internet. A ce jour : 3992 variétés fruitières, avec leurs fiches descriptives